Madelin

Définition

Comme tout le monde le sait, la retraite de base des indépendants et des professions libérales est très faible : même avec les complémentaires obligatoires des régimes, le compte n’y est toujours pas, alors:

Un régime complémentaire très avantageux existe pour ces catégories professionnelles : le contrat Madelin.

Les professions libérales sont soumises à des cotisations obligatoires au travers du RSI et des caisses de retraite dédiées pour un tiers des revenus en moyenne. Néanmoins, la retraite perçue est insuffisante et nettement inférieure à celle des salariés en proportion .Il faut donc agir pendant son activité.

Il est alors nécessaire de compléter et de préparer son avenir. Bien entendu, plus on s’y prend tôt, moins les efforts de trésorerie seront importants.

Le second élément du contrat Madelin réside dans un avantage fiscal. En effet, la totalité des cotisations faites sur le contrat est déductible du résultat d’activité;celà veut dire que le coût réel des cotisations est diminué de votre taux marginal d’imposition.

Exemple : pour un indépendant, se verser une rémunération de 100€ sur son contrat Madelin,veut dire que ces 100 euros ne seront pas imposés sur les bénéfices (15% en dessous de 35 000€ et 33% au-delà de 35000 €) et sur les dividendes et les revenus (TMI après abattement de 40%). Ainsi, en versant des primes sur un contrat Madelin, vous faites une économie de près de 50%. Il est à noter que le contrat Madelin est bloqué jusqu’à la retraite mais son intérêt et le rendement de l’investissement reste remarquable pour capitaliser justement en vue de sa retraite sur des supports de bonne qualité.

Vous avez le choix entre des fonds euros, des unités de comptes, mais aussi des SCPI. La rentabilité des fonds est importante car cela va augmenter votre capital jusqu’à la fin du contrat, au moment de prendre sa retraite.

Notre avis :

Choisir un contrat avec une table de mortalité établie à la signature plutôt que celle en vigueur au moment de la sortie. Enfin vous aurez le choix entre deux types de sortie, soit en rente linéaire, soit en rente par palliers selon certains taux de conversion établie au travers d’une table.

Voici la cotisation minimale : 10% du PASS 2013 (plafond annuel de la sécurité sociale) 37 032€ soit 3 703€

Cotisation maximale : Le plafond maximum est de 8 fois le PASS

(8×37032) x 0,25+3703=

296 256 x 0,25+3703=

74064+3703=

74064€

Exemple :

Le montant du placement variera en fonction des résultats de votre entreprise, dans la limite de 8 fois le PASS

Une entreprise réalise 100 000 euros de bénéfice

Le calcul est le suivant 100 000×25%+3703 = 28703€ le maximum de versement pour cette personne sera donc de 28703€

Notre sélection