SCPI Fiscale

Le principe de fonctionnement d’une SCPI fiscale reste assez identique à celui d’une SCPI de rendement à quelques détails près :

Les sociétés de gestion vont investir dans des biens dits « défiscalisants » afin de faire profiter à l’acquéreur des parts d’un avantage fiscal.

Contrairement à la SCPI de rendement qui achète des bureaux et murs de commerces ici les achats se feront dans des habitations répondant aux exigences des différents dispositif fiscaux (Scellier, Malraux, Duflot).

 En achetant des parts de SCPI dites fiscales vous profitez d’un avantage variable selon le type de SCPI, dans la limite de 300 000€ d’acquisition annuelle. Le même principe est le taux de réduction d’impôt est le même que lors de l’achat d’un programme immobilier de défiscalisation classique.

Les avantages des SCPI fiscales sont :

  • aucune gestion
  • flexibilité sur le montant à investir
  • avantage fiscal variable et que l’on peut échelonnable

 

Cependant la SCPI fiscale peu avoir certains inconvénients :

  • Entre le moment de la  souscription des parts et les premiers loyers il peut se passer entre 18 et 24 mois (délais de livraison du bien), contrairement à la SCPI de rendement qui offre un loyer en moyenne après trois mois (délais de jouissance).
  •  La rentabilité offerte par la SCPI est beaucoup plus faible avec un rendement qui tourne entre 2,5% et 3% (car les loyers sont plafonnés)
  • La revente des parts n’est quasiment pas possible car l’avantage fiscal n’est pas transmissible et à la revente il n’y qu’une faible rentabilité à offrir en contre partie. De ce fait les parts se vendent souvent avec une forte décote.

La durée de vie est de ce type d’investissement est généralement fixé de 12 à 15 ans, car ensuite la SCPI liquide son patrimoine progressivement. La date d’échéance réelle n’est pas connu à l’avance car la société de gestion se laisse un certain délais pour revendre au mieux les biens qu’elle possède.